La rechute

Tout est dans le titre. L’angoisse que chaque survivant essaie tant bien que mal à maîtriser, mais lorsque la nouvelle tombe, c’est de nouveau le même cauchemar, voire pire. On n’est plus naïf comme au premier diagnostic, les certitudes qu’on a essayé si fort de construire sont à nouveau ébranlés et on a une impression de retomber des marches qui ont été si difficiles à gravir. Tout est à recommencer, tout est à revoir, la vie prend à nouveau un rythme particulier: attendre pour savoir de quoi la suite sera faite.

Les personnes qui sont passées par là, savent de quoi je parle, celles qui attendent impatiemment leurs résultats de contrôles réguliers en angoissent. Quelles ont été pour vous les bouées de sauvetage, qu’est-ce qui vous a aidé à passer au travers et que conseilleriez-vous aux personnes qui passent au travers de ce moment terrible?

Meilleures salutations et tout le courage du monde à toutes les personnes faisant face à cette situation,

Christine

Publicités

À propos de Christine Bienvenu

Le cancer du sein triple négatif a fait une entrée fracassante dans ma vie en 2010, avec une rechute en 2013 et en 2015; un intrus tenace puisqu'il s'est transformé en cancer du sein HER2+ afin de survivre malgré le pays que je lui fait voir: tumerectomie, double mastectomie avec reconstruction, 26 chimios, 24 séances de radiothérapie et de l'immunothérapie à vie. De cette expérience est né mon identité d'ePatiente: je milite pour que le patient soit "empowered" et un partenaire à part égal dans son équipe médicale. Je donne des cours et des conférences en santé digitale et culture ePatient et fait partie du Patient Empowerment Foundation qui a pour but d'aider les patients à devenir autonomes, éduqués et responsables. Les professionnels de la santé ont leur savoir académique, mais le patient a son savoir expérientiel et les deux doivent collaborer dans l'humilité pour trouver des solutions constructives.

Une réponse "

  1. Bonjour
    J’ai mon deuxième controle le 10 Octobre 2013 et j’y pense déjà j’angoisse déjà aux nouveaux examens je ne devrais pas j’ai toujours été optimiste mais cela fait peur ,en plus je n’ai pas ce genre de médecin sympatique ,qui sait vous parler ,qui sait vous rassurer ,non c’est le genre de médecin qui vous nomme tout ce qu’on vous a fait le jour de l’opération et la suite et après elle vous dit  » bon à l’année prochaine  » donc vous voyez ce n’est pas rassurant du tout ,alors oui j’y pense s’il fallait qu’elle me réannonce une mauvaise nouvelle je ne sais pas comment je réagirais ,la première fois j’ai bien réagi mais là connaissant les traitements ce serait dur à accepter,mais j’ai confiance tout va bien ,je me sens de mieux en mieux et j’ai mon mari qui me soutient à 100 pour 100
    a bientot Martine

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :