Le rose n’est pas que pour les femmes.

Octobre, mois de la sensibilisation au cancer du sein, est là. Je n’aime pas saouler les gens avec les causes qui me tiennent à coeur, mais c’est un devoir d’écrire un article à ce sujet, pour tous qui sont affectés.

Je pèse mes mots lorsque je dis « tous » et c’est bien de cela dont j’ai envie de parler aujourd’hui. Vous avez certainement vu ces actions sur les médias sociaux où les femmes doivent secrètement mettre une couleur de soutif ou un pays, voire même des coeurs, à l’insu des hommes, on en chuchote entre nanas par messages privés. C’est sympa comme action, ça fait parler du sujet, avec un peu de chance le TJ consacrera quelques minutes lors de son édition du soir.

Mais, ce message secret induit en erreur pour deux raisons. La première c’est que les hommes sont concernés par cette saloperie aussi, non seulement directement, oui c’est possible pour un homme d’avoir un cancer du sein, certes la proportion est plus petite que pour les femmes, mais ça existe. Un ami de ma famille en a fait les frais, vous pouvez donc me croire.

Puis, on oublie trop souvent que pendant que la femme est au combat, ce sont les hommes de la maison, les maris et les fils qui continuent à faire tourner la vie de famille. Ce n’est pas facile pour eux de voir celle qu’ils aiment souffrir et se battre. Ils doivent rester braves, se lever chaque matin et faire au mieux pour aller au travail ou à l’école. Ils n’osent pas se plaindre parce que ce n’est rien comparé à celle qui passe par des traitements et des rendez-vous sans fin, ils s’effacent pour laisser celle qui se bat prendre toute la place qu’elle a besoin. Ils sont dans les coulisses et jonglent tout, jouent les chefs-d’orchestre improvisés. Si on a de la chance, comme moi, nos hommes restent à nos côtés pendant chaque étape et nous regarde de la même manière, avec le même amour d’un mari ou d’un fils. Ils nous disent qu’on est belle, voire cool lorsqu’on a perdu nos cheveux, nous sourient sans nous regarder avec peur ou pitié, nous touche avec la même tendresse qu’avant. Ils sont à nos côtés et attendent qu’on leur dise ce qu’ils peuvent faire pour aider.

Alors pourquoi les exclure de cette action de sensibilisation? Pourquoi en parler derrière leur dos? Il est important justement de ne pas garder le secret, c’est ça la victoire sur le crabe: se serrer les coudes et faire face ensemble et à haute voix! Ces combattantes, qui méritent qu’on leur rendent hommage, sont exemplaires, il faut leur donner tout le soutien qu’elles méritent. Mais n’oublions pas les hommes qui s’activent à leurs côtés, incluons-les dans le combat. La solidarité de tous est importante et ensemble nous serons toujours plus forts.

Merci, pendant ce mois d’octobre de porter un ruban rose en solidarité de TOUS concernés et souvenez-vous que le secret c’est le dépistage précoce.

Parlez-en autour de vous avec les faits et oubliez les mythes:

– LES HOMMES PEUVENT AVOIR UN CANCER DU SEIN.

– CE NE SONT PAS QUE LES FEMMES D’ÂGE MÛRE QUI PEUVENT AVOIR UN CANCER DU SEIN.

– ON PEUT ÊTRE ATTEINT D’UN CANCER DU SEIN SANS ANTÉCÉDENTS FAMILIAUX ET EN AYANT EU UNE HYGIÈNE DE VIE SAINE.

– LA SURVEILLANCE ET LE DÉPISTAGE PRÉCOCE SONT LES MEILLEURES PROTECTIONS.

– FAITES CONFIANCE À VOTRE INSTINCT ET INSISTEZ AUPRÈS DE VOTRE MÉDECIN SI VOUS RESSENTEZ QUE QUELQUE CHOSE NE VA PAS.

– LES CHANCES DE RÉMISSION ET DE GUÉRISON SONT DE PLUS EN PLUS GRANDES. ON A PLUS DE CHANCES DE SURVIVRE QUE PAS.

– ON A BESOIN QUE VOUS VOUS COMPORTIEZ LE PLUS NORMALEMENT POSSIBLE AUTOUR DE NOUS, FAITES COMME VOUS AVEZ TOUJOURS FAIT EN NOTRE PRÉSENCE, CAR LE SENS DE LA NORMALITÉ EST CE QUI AIDE À TENIR LE COUP.

-MÊME SI VOUS AVEZ L’IMPRESSION DE NE PAS FAIRE GRAND CHOSE, UN MESSAGE, UN COUP DE TÉLÉPHONE, UNE CARTE C’EST ÉNORME ET C’EST TRÈS APPRÉCIÉ.

– LA COMMUNICATION EST ESSENTIELLE: IL FAUT PARLER ET NE PAS LAISSER PLACE AUX NON-DITS OU AUX TABOUS.

– L’AMOUR SOUS TOUTES SES FORMES (PENSÉES, MESSAGES, AIDE POUR LE QUOTIDIEN, PRIÈRES, ETC…) EST PORTEUR ET DONNE DU COURAGE, ALORS ALLEZ-Y SANS RETENUE!!

gants de boxe rose

Publicités

À propos de Christine Bienvenu

Le cancer du sein triple négatif a fait une entrée fracassante dans ma vie en 2010, avec une rechute en 2013 et en 2015; un intrus tenace puisqu'il s'est transformé en cancer du sein HER2+ afin de survivre malgré le pays que je lui fait voir: tumerectomie, double mastectomie avec reconstruction, 26 chimios, 24 séances de radiothérapie et de l'immunothérapie à vie. De cette expérience est né mon identité d'ePatiente: je milite pour que le patient soit "empowered" et un partenaire à part égal dans son équipe médicale. Je donne des cours et des conférences en santé digitale et culture ePatient et fait partie du Patient Empowerment Foundation qui a pour but d'aider les patients à devenir autonomes, éduqués et responsables. Les professionnels de la santé ont leur savoir académique, mais le patient a son savoir expérientiel et les deux doivent collaborer dans l'humilité pour trouver des solutions constructives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :