Chapitre 5: Alors ces cheveux, comment on les prend?

Attaquons un chapitre sensible : la perte capillaire.

Avant même de débuter la première chimiothérapie, je le savais. Si mes cheveux ne tombaient pas avec les 3 premières cures, avec les 3 suivantes, ce serait chose faite.

Je suis donc allée choisir ma perruque, en me disant que j’allais tâcher de vivre cette perte au mieux, et avec un peu d’humour, d’envisager cette perruque comme un accessoire de mode !

Ainsi donc, 1 semaine environ après ma première chimiothérapie, et avec un peu d’avance sur le planning (là encore, je ne respectais pas les délais habituels !), ma première poignée de cheveux s’en est allée. Et ce fut un moment tragique, inoubliable. Auquel je pensais être préparée, mais ce fut finalement trop intense. Le contexte aussi a beaucoup joué : ma fille m’a attrapé la nuque, m’a attirée à elle pour un gros câlin, et est repartie avec une poignée de boucles noires !!!

Et là, pour la 2ème fois depuis le diagnostic, j’ai  pleuré. Parce que subitement, mon sourire et mon moral d’acier ne suffisait plus. Je perdais encore une partie de moi, une partie de ma féminité : après un quasi gouffre dans mon sein droit, mon incapacité désormais à donner la vie, voilà que mes derniers atouts de femme se faisaient la malle. Et ma perruque n’était pas encore prête !! Panique, allais-je devoir vivre avec un crâne dégarni, sans possibilité de  le masquer par la jolie perruque à longs cheveux  bruns et lisses que j’avais choisie ?

Finalement, après avoir  expliqué mon désarroi à la perruquière, je suis allée me faire tondre la tête et poser ladite perruque 4 jours après le début de la fuite capillaire. Je pensais que ce serait une épreuve terrible, que j’allais évidemment pleurer à chaudes larmes en voyant mes boucles tomber. Mais non ! j’ai trouvé très agréable la sensation de ce crâne nu, je me suis même trouvée jolie avec cette nouvelle tête. Et cerise sur le gâteau : le shampoing après la tonte fut une véritable découverte sensorielle, que dis-je, sensuelle !!! la douce chaleur de l’eau sur mon crâne désormais nu a été quasi orgasmique ! Ben quoi, un petit su-sucre après tant de stress, c’est mérité non ?!

Puis, j’ai regagné mon domicile, coiffée, épiant le moindre passant et son éventuel regard en coin sur ma nouvelle garnison. Ce ne fut pas le cas. Et ceci dit, les perruques sont de nos jours très bien conçues, discrètes et très « naturelles ».

De retour à la maison, il me fallait encore affronter une autre épreuve : celui d’ôter mes faux cheveux devant mon mari et ma fille. Le premier a presque été choqué de non-effroi : « finalement, c’est pas si terrible que ça… ». Quant à notre puce, 2 ans, sa réaction fut moins diplomatique : « non maman, mets tes cheveux !! ». Après quelques minutes d’observation et d’explications, elle a compris que je ne garderai pas la perruque en permanence, et que bientôt, mes cheveux repousseraient.

Merci à Isabelle Coutaz pour le partage de ses récits ici.

perruque

Publicités

À propos de Christine Bienvenu

Le cancer du sein triple négatif a fait une entrée fracassante dans ma vie en 2010, avec une rechute en 2013 et en 2015; un intrus tenace puisqu'il s'est transformé en cancer du sein HER2+ afin de survivre malgré le pays que je lui fait voir: tumerectomie, double mastectomie avec reconstruction, 26 chimios, 24 séances de radiothérapie et de l'immunothérapie à vie. De cette expérience est né mon identité d'ePatiente: je milite pour que le patient soit "empowered" et un partenaire à part égal dans son équipe médicale. Je donne des cours et des conférences en santé digitale et culture ePatient et fait partie du Patient Empowerment Foundation qui a pour but d'aider les patients à devenir autonomes, éduqués et responsables. Les professionnels de la santé ont leur savoir académique, mais le patient a son savoir expérientiel et les deux doivent collaborer dans l'humilité pour trouver des solutions constructives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :